Biélorussie : Minsk

Minsk, capitale de la Bielorussie compte près de 2 000 000 d'habitants.

Détruite à 90% à la fin de la seconde guerre mondiale la ville a été reconstruite dans le plus pur style d'architecture stalinienne avec de larges avenues presque surdimensionnées et des immeubles aux façades  néo classiques. 

L'avenue de l'Indépendance, exemple de ce style, nous est apparue néanmoins agréable.

Depuis cette période, les immeubles ont fleuri dans une certaine anarchie architecturale. Aujourd'hui nous avons été frappés par le nombre d'immeubles en construction. 

Au milieu de tout cela il reste néanmoins quelques rues anciennes et de très nombreux parcs.

Nous y sommes restés 2 jours. 

Une balade dans Minsk

Nous avions un mini bus à notre disposition. Nous avons commencé par la visite du Minsk historique, au bord de la Svislotch. 

Tout près de la grande place, l'ambassade de France, accolée à une église !!!

De loin nous avons peiné à nous apercevoir qu'il s'agissait de sculptures réalistes très originales.

Puis nous reprenons le bus, empruntons la célèbre avenue de l'Indépendance et arrivons  sur l'immense place  de l'Indépendance bordée par des bâtiments officiels : Université, Parlement, Résidence du Président. Au centre, une fontaine et surprise !  toute proche, une immense statue de Lénine ! 

La Biélorussie, sans doute le dernier pays européen abritant ce personnage !

Et sous la Place de l'Indépendance et les pieds de Lénine ... une galerie marchande !

Toute proche, l'Eglise Saint Michel et le monument érigé en souvenir de la catastrophe de Tchernobyl qui toucha surtout les zones agricoles du sud de la Biélorussie.

Quelques aperçus de la ville...

Le marché de Minsk

Nous terminons la balade dans Minsk par une visite au marché.

C'est le plus important de Biélorussie. Le guide nous explique qu'il y a d'un côté les étals  officiels et de l'autre les étals des petits producteurs.

Les étals des premiers présentent les fruits et les légumes dans le même ordre. En ce début juin, il y a d'abord les cerises, puis les abricots, puis les fraises, etc. Les vendeurs ont pratiquement tous la même tenue.

Les étals des petits producteurs sont plus diversifiés. 

La halle aux poissons est plus originale et nous y trouvons notamment du caviar russe à un prix défiant toute concurrence !!!

Le repas de midi  se fera dans un self dans l'enceinte du marché. Curieuse décoration très kitch d'inspiration "campagnarde".

Le musée ethnographique

Il est situé à l'extérieur d la ville, alors nous nous y rendons avec le mini bus.

Comme la plupart de ce type de musées nous y voyons essentiellement des bâtiments démontés puis remontés dans l'espace du musée. Ils proviennent de différentes régions biélorusses.

Nous visitons notamment une très vieille église, une ancienne école et une habitation traditionnelle de campagne. L'intérieur de cette dernière est très rustique.  Dans la grange attenante, les outils utilisés pour le travail aux champs sont en tous points identiques à ceux utilisés à la même époque dans nos campagnes.

Le guide nous dit qu'au début des années 60 ses grands-parents vivaient dans ce type de ferme, avec un début de confort : une ampoule électrique !

Des immeubles, des immeubles, des immeubles ...

Le nombre d'immeubles construits est impressionnant. Tout aussi impressionnants les immeubles en construction !

Les campagnes biélorusses se vident au profit des villes et particulièrement de la capitale.

14 Juillet 2019

Nombre de visiteurs

 

Un petit mot sur notre livre d'or fait toujours plaisir. Cliquez sur le livre ci-dessous.

Merci

Un scan et vous avez la version mobile de ce site  !