Biélorussie : Niasvij et Mir

Après une nuit passée sur un terrain privé dont le propriétaire débute des aménagements pour les camping cars nous nous rendons au château de Niasvij. Nous y retrouvons notre guide francophone qui nous accompagnera pendant une grande partie de notre séjour en Biélorussie.

La ville de Niasvij  (en Biélorusse Нясві́ж) possède de nombreux bâtiments témoins de son riche passé, dont l'église catholique orthodoxe du Corpus Christi, nécropole des princes Radziwill et le château.

 

Ce fut également dans cette ville qu'eut lieu le premier soulèvement d'un ghetto contre les nazis. 

Le château de Niasvij

Depuis plus de 500 ans la famille Radziwill fut présente dans ce château et lui donna une intense aura culturelle.

Après la disparition de l'URSS il entra dans le patrimoine du Ministère biélorusse de la culture.

 

La restauration du château débuta en 1990, En 2005 il fut classé sur la liste du patrimoine mondial par l'Unesco. L'inauguration officielle eut lieu en 2012.

 

Le bâtiment est imposant. Les salles aux plafonds décorés et aux très beaux parquets sont meublées d'époque. On admire les poêles recouverts de céramique. Il n'en reste qu'une quinzaine, une centaine a disparu.

 Dans des vitrines nous découvrons de larges  ceintures tissées et brodées d'or et d'argent. Certaines peuvent avoir jusqu'à 200 grammes de ces métaux précieux. Les ceintures étaient portées par les riches nobles ; plus la  fortune était importante, plus la ceinture était longue ! Plusieurs mètres pour certaines !

Après cette visite, on imagine la fabuleuse richesse passée de la famille Radziwill 

Nous reprenons nos campings cars et après une vingtaine de kilomètres dans la campagne biélorusse, nous nous garons sur un parking proche du château de Mir

Le château de Mir

Bordé par un étang artificiel le château est très imposant notamment par la présence de ses hautes tours carrées.

Il appartint également à la famille Radziwill, ainsi qu'à d'autres propriétaires. Il subit de nombreux dégâts lors de la campagne napoléonienne, puis pendant la seconde guerre avant d'être transformé en logements sous l'ère soviétique ce qui eut pour effet la destruction d'une grande partie de l'intérieur.

Commencée dans les années 1980, sa restauration fut couronnée par l'inscription au patrimoine mondial par l'Unesco.

C'est un des monuments les plus visités du pays.

 

On y a admiré des salles meublées dans des styles d'époques différentes. Les parquets et plafonds ont été superbement restaurés. Egalement de nombreux poêles recouverts de céramiques. Et puis les fameuses ceintures. 

La visite s'est terminée par les caves "cuisines et entrepôts des denrées". 

Ce fut une journée "bien remplie".  La visite des ces 2 châteaux nous a permis de mieux saisir le riche passé tant culturel que politique de cette région mais également les souffrances endurées tout au long de l'histoire y compris jusqu'à ces années proches. 

 

Nous regagnons nos camping cars et reprenons la route vers  Minsk, capitale de la Biélorussie. L'autoroute est correcte, nous empruntons la ceinture de contournements, découvrons la forêt d'immeubles de tous genres  et arrivons à notre parking sécurisé.

14 Juillet 2019

Nombre de visiteurs

 

Un petit mot sur notre livre d'or fait toujours plaisir. Cliquez sur le livre ci-dessous.

Merci

Un scan et vous avez la version mobile de ce site  !