Danemark : De Tønder à Skagen

Nous avons quitté Tournai ( Belgique) où avait lieu l'Euro Camping Car 2015, et par l'autoroute gratuite, avons rejoint le Danemark. Nous avons fait une halte sur la superbe aire Camp Marina réservée aux camping cars à Greven en Allemagne.  Puis après avoir contourné Hambourg sous la pluie nous sommes arrivés à la frontière danoise vers 16 heures. Première étape : la petite ville de Tønder.


Greven : Reisemobilhafen Camp Marina- 13,50€ - GPS N 52°02'43" E 7°41'08"

Tønder camping Tarif ACSI 135 DKK - GPS N 54°56'02" E 8°52'30"

Tønder

Nous nous sommes posés au camping situé à l'entrée de la ville, mais proche du centre.

Il est 17 heures, nous gagnons le centre historique, mais très vite les magasins ferment, il est 17 heures30. Juste le temps d'acheter un bonnet de laine (eh oui, il fait très froid), du pain et des petits gâteaux aux graines qui ne nous laisseront pas un souvenir inoubliable.

Le lendemain, la pluie a cessé et nous découvrons un petit marché sur la place de l'église, qui, elle, est malheureusement fermée. Balade dans les rues, on admire des portes, on découvre un magnifique magasin de mobilier danois. Le design danois, c'est autre chose que le mobilier en sciure de bois de chez Ikea !

Hélas nous ne pouvons photographier.

Le musée          Kunstmuseet

Nous quittons le camping (non sans avoir payé la fameuse carte !) et stationnons sur le parking proche du musée. 

Plusieurs parties : art contemporain ; collections d'argenterie, de faïences et carrelages ; meubles anciens ; costumes et dentelles.

Et dans la tour, présentation des chaises et fauteuils réalisés par H. Wegner, designer né à Tønder ; nous en profiterons pour apprécier le confort de ce mobilier.

 ----------------------------

 

Après une petite restauration à la très belle et confortable cafétéria, nous prenons la route vers l'Ile de Rømø en passant par Højer, où malheureusement tous les parkings sont occupés.

Nous voyons nos premières maisons aux toits de chaume.

Et puis nous empruntons la route sur la digue, et pendant 9 kilomètres découvrons un paysage spectaculaire.

Nous nous arrêtons sur l'aire privée de Havneby. Autre chose que les aires de "campingcar park" !

Il pleut très fort )


Oasen Rømø 90DKK - GPS : N 55°05'38" E 8°62'27" 

 

L'Ile de Rømø

Après les fortes pluies de la nuit, le soleil est là, hélas accompagné d'un vent violent.

Nous partons visiter l'île en commençant par le port d'Havneby. Sur le quai un poteau en bois surmonté d'une sculpture de navire sont  gravées les hauteurs des inondations subies par l'Ile.  Puis nous visitons l'église Saint Clément, patron des marins. Elle est  entourée d'un cimetière dans lequel  sont réunies de nombreuses dalles gravées commandées par des capitaines de navires ayant navigué sur les mers du Monde.

Ensuite cap au nord de l'île et de son point culminant, Høstberg. Vue imprenable sur l'île à une petite dizaine de mètres d'altitude !

Le port d'Havneby, l'église Saint Clément et Høstberg.

Nous faisons demi tour et passons devant la clôture réalisée avec des os de baleines, puis visite à la plus ancienne église du Danemark (1784). Enfin nous nous arrêtons à Lakolk petit village célèbre pour son immense plage sur laquelle on peut rouler, même en camping car. Le vent violent nous dissuade de tenter l'expérience. Une petite route bordée de maisons de vacances ou de chaumières nous conduit à Sonderstand où les chars à voile s'en donnent à coeur joie.

Retour à notre superbe aire de Oaven.

Ribe

Nous quittons l'île et partons tranquillement vers Ribe, ville présentée comme étant la plus ancienne du Danemark. Nous nous sommes habitués à la limitation à 80 km/heure, respectée par tous. C'est bien agréable et la consommation de gaz oil diminue.

Le parking réservé aux camping cars est situé à l'entrée de la ville. Il est 10 heures, nous gagnons le centre par un agréable chemin réservé aux piétons et cyclistes.

Chance, l'office religieux est terminé et nous pouvons entrer dans la magnifique cathédrale.


P-plads Syd - gratuit - coordonnées GPS 55°19'28" E 8°45'28"

Le centre historique

En ce dimanche, les rues pavées sont calmes. Beaucoup d'anciennes maisons avec des colombages et des crépis aux vives couleurs. Et puis, derrière les vitres, les habitants disposent des collections d'objets : moutons, vases, lampes, etc.

Encore de très jolies portes moulurées, sculptées et peintes.

Le petit port sur la rivière Ribe abrite quelques bateaux de loisirs. Sur le quai, un grand poteau sur lequel sont gravés les niveaux d'inondation de la mer ; le plus haut : 6 mètres ! 

La cathédrale

Les 3 clochers de cette cathédrale d'architecture romane se voient de loin. Les blocs de granit de la région donnent une impression de mosaïque de nuances subtiles.  Si l'extérieur est élégant, l'intérieur composé de 5 nefs est raffiné.

Les arcs bicolores sont rehaussés de décors peints présentant souvent des frises végétales. Les accoudoirs des stalles sont décorées de têtes de chiens sculptées ; beaux fonds baptismaux. Des parties des fresques originelles sont encore visibles. Certaines lourdes portes en bronze  sont richement sculptées.

Enfin si le choeur peut surprendre, le contraste avec le décor des nefs n'est pas choquant. Et en prenant du recul dans la nef, l'harmonie de l'ensemble apparaît.

Cette décoration du choeur a été confiée à l'artiste Carl-H Pedersen, membre du mouvement CoBra. Les vitraux abstraits sont de couleurs vives évoquant le  gothique. Le fond du choeur est décoré de 7 mosaïques  et la voûte, de fresques représentant des personnages et êtres fabuleux, le tout sur fond blanc.

Nous repartons vers le centre historique pour visiter le Museet Ribes Vikinger. Les rues ne sont pas très animées en ce début de dimanche après-midi.

En sortant du musée nous nous accordons une petite pause dans la vieille auberge "Weis Stue" aux murs recouverts de carreaux de Delft.

Le temps de rentrer au camping car et la pluie arrive. Avec le vent ce sera ainsi une bonne partie de la nuit.

Le musée : Museet Ribes Vikinger

Ce musée est consacré à l'histoire de la ville de Ribe, des origines à la Renaissance.

Nous nous sommes intéressés surtout à la première période qui nous a permis de découvrir la civilisation Viking. Loin de nous les clichés enseignés sur ces "barbares".

Nous admirons, entre autres, des bijoux finement ciselés, des colliers et bracelets réalisés en perles de verre multicolores ou en ambre.

Des objets usuels sont également présentés,notamment des vases, bols, ainsi que des pièces de monnaie.

Hélas, les explications  en danois, ne sont pas toujours traduites en anglais !

Les diaporamas présentant la vie au Moyen Age et à la Renaissance nous ont beaucoup moins intéressés. Chacun ses goûts et centres d'intérêts.

De Ribe à Viborg

La pluie a cessé, remplacée par un pâle soleil, mais le vent violent et très froid est toujours présent.

Nous prenons la route, comme prévu, qui nous conduit à Hvide Sande, puis à Thyboron, Mais la météo nous incite à poursuivre jusqu'à Lemvig puis enfin Viborg où nous ferons étape au camping.

Hvide Sande

Côté gauche de la route, ce sont les dunes qui nous séparent de la Mer du Nord et nous abritent, un peu, du vent. Au creux des dunes, les maisons se blottissent. Maigre végétation. A notre droite les rives du  fjord de Ringkøbing. De vastes espaces pour l'élevage, un peu de culture ou loisirs. Le paysage est étrange : à droite, la terre est noire et contraste avec le clair du sable des dunes ; de part et d'autre la végétation est basse ; au loin le reflet des eaux du fjord  et puis la présence de ces maisons qui, très souvent, ont leurs murs noirs et leurs toits en chaume comme pour mieux se fondre dans le paysage.

Les bourrasques secouent un peu le camping car ; nous arrivons à Hvide Sand et nous garons sur le parking réservé, derrière la zone portuaire, au pied des dunes.

Le centre de la ville n'a guère de  charme, mélange d'installations portuaires de commerce et de pêche, de magasins destinés au tourisme et à la navigation de plaisance. Et au milieu de cela, un petit magasin original : on y trouve notamment des whiskies vendus au tonneau !

Le vent continuant de souffler, nous décidons d'abandonner la route côtière et de nous réfugier dans les terres !

 

Thyboron

Les averses de pluie se succèdent mais un répit nous permet d'aller vers la fameuse maison aux coquillages. Hélas elle est fermée. Nous n'en verrons que l'extérieur qui par ailleurs ne nous enchante guère. Nous avions nettement préféré le quartier de l'île Penotte aux Sables d'Olonne.

Nous avions prévu de faire étape dans cette petite ville, mais les conditions météo nous incitent à poursuivre. Nous faisons demi-tour avec l'impression d'avoir fait des kilomètres pour peu de chose.

Direction Viborg

Nous arrivons à Lemvig, autre étape possible. L'aire de service ne nous séduit pas et nous préférons continuer notre route. La météo semblant s'arranger nous décidons de rejoindre Viborg.

La route est agréable, vallonnée ; voilà quelques jours que nous n'avions pas eu de côtes ! Nous arrivons au camping de Viborg. Demain nous visiterons la ville ; la responsable du camping nous indique un chemin piétonnier pour rejoindre le centre ville.


DCU Camping Viborg So - 241DKK - GPS N 56°26'17" E 9°25'19" 

Skagen

L'amélioration météorologique n'est pas au rendez-vous. Forte pluie toute la nuit qui continue toute la matinée. Aucune amélioration annoncée pour au moins 24 heures. En début d'après-midi nous décidons d'abandonner l'idée de visiter Viborg et partons vers Skagen.

La pluie nous accompagne, ciel bas, nuages noirs et toujours le vent. 

Nous arrivons au camping Rabjerg Mile, la pluie a cessé, le ciel s'est éclairci et un pâle soleil se maintient tard dans la soirée.

Le vent souffle toute la nuit, chahutant le camping car, malgré les stabilisateurs.  Le chauffage fonctionne. 

Et la nuit est courte : à 23 heures il fait nuit mais à 3 heures du matin c'est grand jour!

 

Rabjerg Mile camping : tarif ACSI 135 DKK - GPS N 57°39'23" E 10°27'03"

Un camping aux équipements, installations et services exceptionnels

L'église ensablée  Tilsandede Kirke

Le soleil s'est maintenu, comme le vent ! 

Nous partons pour visiter l'église ensablée, puis la pointe de Grenen, la ville de Skagen et terminerons pas la fameuse dune.

Pas de difficulté pour garer le camping car sur le parking. Nous rejoignons l'église dont seul le clocher apparaît au bout du chemin. Curieuse impression que de penser que nous marchons sur le toit de la nef de ce petit édifice. Des plots de bois permettent d'imaginer les contours. 

Grenen

Sur le parking, des emplacements pour les camping cars sont matérialisés.


Nous avions en tête les images des copains un pied dans la Mer du Nord et l'autre dans la mer Baltique. Pour nous il en est tout autrement.


C'est à l'abri dans le wagon derrière le tracteur que nous gagnerons, comme tout le monde ce jour là, la fameuse pointe où se rejoignent, se rencontrent, s'affrontent  la Mer du Nord et la Mer Baltique.

Avec le vent, le spectacle est dantesque.

 

A gauche, M. Mer du Nord et à droite Mme Mer Baltique.

La ville de Skagen

Sur la route de retour le vent est si fort que les cyclistes à pied poussent leurs vélos ; seuls les VAE restent en selle.

Nous trouvons sans difficulté une place sur un parking et partons à la découverte de cette ville réputée.

Les rues piétonnières sont comme à l'habitude, très animées ; nous sommes toujours très étonnés du nombre de magasins de vêtements de ville, de sport, de lingerie ; sur les trottoirs les portants sont  bien garnis.

Au hasard nous découvrons un très bel étalage de fromages danois, un immense magasin spécialisé dans les vins et alcools et... un atelier de fabrication de bonbons.


Quelques achats plus tard nous décidons, malgré le vent de nous rendre à la fameuse dune Rabjerg Mile, la plus haute dune du Danemark ! Une quarantaine de mètres !.

La dune Rabjerg Mile

Exceptionnellement la route pour parvenir au pied de la dune est en mauvais état.

De loin, nous voyons les nuages de sable soulevés par le vent et pourtant, nous décidons de faire comme tout le monde ! On grimpe !

Le sable nous pique le visage, mais nous parvenons au sommet. Rapide coup d'oeil sur le paysage, dommage, la vue doit être splendide par beau temps.

Nous irons plus vite pour redescendre !

14 Juillet 2019

Nombre de visiteurs

 

Un petit mot sur notre livre d'or fait toujours plaisir. Cliquez sur le livre ci-dessous.

Merci

Un scan et vous avez la version mobile de ce site  !