De Groningue à Urk

Nous avons quitté l'aire de camping cars de Bremen et avons pris l'autoroute.

Nous avons passé la frontière néerlandaise aux environs de midi et sommes arrivés à Groningue. Quelques difficultés pour trouver le parking réservé aux camping cars. La mise à jour du GPS Garmin n'a pas encore enregistré les ronds points réalisés depuis quelques années !!!

Pas de difficulté pour stationner.

Le camping car installé,  nous nous rendons à l'arrêt de bus situé à 500 mètres.

 

Aire de Bremen : Am Kuhhirten - 13€ - N 53°03'52",  E 8°49'10"

Parking CC de Groningue : P Kardinge  - gratuit - N 53°14'24",  E 6°35'50"

Groningue

En une quinzaine de minutes nous sommes au centre ville pour une somme égale à la moitié de ce que nous payions au Danemark !

Des vélos partout, comme au Danemark, mais beaucoup moins disciplinés ! Nous le constaterons partout.

Il fait beau, nous nous baladons dans les rues, admirons les façades anciennes , mais aussi modernes ; évidemment les édifices religieux signalés dans les guides sont  fermés !!!

Première dégustation des fameux broodje aux harengs !  Hummmm ! D'autres suivront.

Quelques ravitaillements et nous rentrons au camping car ; nous passerons la soirée à regarder les exploits des VTTistes dévalant (et remontant) la colline en face du parking ainsi que ceux des grimpeurs sur l'immense mur d'escalade, le plus haut du Monde : 37 mètres !

Le lendemain matin, nous découvrons un marché fort sympathique : fruits, légumes, poissons, fromages et autres produits très appétissants.

L'après midi, nous allons visiter le parc Hortus Haren. 

 

Le parc Hortus Haren

Présenté comme un jardin botanique incontournable, nous avons été déçus. Certes le ciel est gris, quelques gouttes de pluie. Hormis de très beaux bonsaïs, le jardin chinois présente tous les clichés architecturaux vus dans de nombreux autres endroits. Aucun fléchage digne de ce nom.  L'entretien, certes assuré par des bénévoles, est très moyen. Les rosiers de la roseraie sont dans état déplorable. Très peu d'endroits fleuris.
Le prix d'entrée ne se justifie pas. 

De Groningue à Leuwarden

Nous quittons Groningue en direction de Delfzijl. La route longe un canal. Nous faisons plusieurs arrêts dans des petits villages :

Loppersum : rue piétonnière animée. Nous visitons l'église, intérieur dépouillé avec de beaux arcs d'ogives en briques.

Appengedam : petite ville avec un port de plaisance au centre ; on y prépare une fête, c'est un peu encombré.

Delfzijl : ville moyenne aux rues piétonnières animées. Nous allons jusqu'à la digue et oh surprise ! apercevons le moulin. Bien sûr nous nous y rendons. C'est le premier moulin que nous pouvons approcher à pied. Il est impressionnant, mais hélas, il est fermé.

Il paraît que c'est dans cette ville que G. Simenon a créé le personnage du commissaire Maigret. Nous chercherons en vain la statue du commissaire, aucun panneau ne l'indique. 

Loppersum

Appengedam

Delfzijl

Après quelques achats, nous reprenons la route et nous égarons légèrement. Peu importe, la route longe très souvent des canaux sur lesquels sont amarrées des embarcations de toutes tailles ; nous traversons de charmants villages d'une propreté exemplaire, et puis il y a  les troupeaux de vaches ou de chevaux.

Nous retrouvons notre route et arrivons à Lauwersoog après avoir longé les rives du Lauwersmeer. Nous déjeunons au pied de la digue  séparant le Lauwersmeer de la mer de Wadden.

Lauwersoog

Nous longeons les impressionnantes installations permettant de réguler le niveau de l'eau du Lauwersmeer et roulons sur la digue, ou plus exactement au pied de la digue. D'un côté le Lauwersmeer, de l'autre le talus de la digue sur lequel broutent les moutons. 

Le paysage est spectaculaire et...venté !

Oostmahorn

Une petite route nous conduit au village de Oostmahorn, lui aussi abrité terrière sa digue. Très joli point de vue sur le lac ; les voiliers, dont beaucoup de vieux gréements, sont nombreux. 

Ce village nous intrigue, le centre aux maisons anciennes est entouré de grands lotissements de vacances. 

Serait-ce un vrai-faux acien village  ? Nous trouverons la réponse dans les guides. Il s'agit d'un village construit dans le style néerlandais, après  l'édification de la digue, à la fin des années 1960. 

Wierum

La route n'est pas très large pour parvenir à ce charmant village blotti derrière la digue. De nombreux habitants sont sur le pas de leurs portes.

Un homme vêtu d'un gilet jaune tente de nous expliquer qu'il nous faut nous garer. Impossible sur l'emplacement qu'il nous indique. Heureusement que d'autres personnes nous orientent vers le parking de l'église. 

Et soudain une musique assourdissante : c'est une cavalcade qui arrive et traverse le village. Les chars occupent toute la largeur de la route ! Que ce serait-il passé si nous les avions rencontrés face à nous ?

Nous comprenons enfin !

La cavalcade passée, le village retrouve son calme et nous nous baladons dans les rues. Avant la construction de la digue, Wierum était un port. De nombreuses petites maisons de pêcheurs en témoignent, tout comme le navire au sommet du clocher ou la statue de la femme de pêcheur au pied de la même église. Elle s'apprête à partir chercher des vers que son mari utilisera au bout de ses lignes. 

Leuwarden

Nous y arrivons en fin d'après-midi,  heureux de notre belle balade. Rapide tour dans la ville puis nous nous arrêtons au camping "De Kleine Wielsen" divisé en plusieurs  secteurs : nous sommes sur une île. 

L'environnement est agréable et nous décidons d'y passer la journée suivante. Très beau temps le lendemain matin qui malheureusement va vite changer. Il pleut tout l'après-midi. 

La ville de Leuwarden ne nous inspire pas. Pourquoi ? Mystère !

Alors nous partons avec un beau soleil et nous dirigeons vers Giethoorn.


Camping "De Kleine Wielsen" - tarif ACSI - GPS : N 53°12'59",  E 5°53'18"

Giethoorn

De Leuwarden à Giethoorn, le paysage est tout plat. Immenses pâturages, et immenses troupeaux de vaches, de moutons, de chevaux.

De temps en temps la route passe sous un canal et parfois nous "croisons" une péniche.

Autre vision insolite, celle des voiles avançant à l'horizon, comme au milieu des champs ! On ne voit que les voiles ! 

L'arrivée à Giethoorn nous surprend : le village est très étendu le  long d'un canal et de la route. 

Nous nous garons sur un parking et découvrons l'ancien village.

Grand beau temps, alors nous n'hésitons pas à faire la promenade en bateau. Nous admirons ces superbes chaumières parfaitement entretenues entourées de jardins aux plantes magnifiques. Et puis il y a ces innombrables passerelles, les petites embarcations. Le bateau avance silencieusement, dépaysement total !

Urk

Nous arrivons à Urk en fin d'après-midi. L'aire réservée aux camping cars est au centre ville, sur le port.

Nous faisons une première balade dans la ville, le port. Dans le port de plaisance beaucoup de vieux gréements certains à 2 ou 3 mâts.

Avant la construction de la grande digue, Urk était un  port de pêche.  Des sculptures, des bateaux gravés ou peints  sur les portes, et de nombreux détails le rappellent.  

Le soir, nous assistons à un  beau coucher de soleil.

Le lendemain matin nous traversons la ville  à pied et arrivons jusqu'au phare.  Belle balade. Au pied du phare, des remous dans l'eau nous intriguent. Sans doute un animal, mais lequel ? Nous ne le saurons pas.

Fin de la 1ère partie 

14 Juillet 2019

Nombre de visiteurs

 

Un petit mot sur notre livre d'or fait toujours plaisir. Cliquez sur le livre ci-dessous.

Merci

Un scan et vous avez la version mobile de ce site  !