De Vila Real à Beja

Nous prenons la N122. Les paysages changent en remontant vers le Nord. Après les collines arides proches de Vila Real, des plantations de pins font leur apparition. Puis après le barrage d'Odeleite ce sont des cultures et de l'élevage. 

Nous nous arrêtons à Mertola. Repas puis visite de cette petite ville. L'église est une ancienne mosquée. Du château superbe panorama sur la Vallée du Rio Guadiana et les collines environnantes.   

Belle route bordée par des champs de céréales, d'oliviers, de chênes liège et bien sûr de nids de cigognes ! Elles nous accompagnent depuis le début du voyage, mais dans cette région elles nous semblent plus nombreuses.

Arrivés à Béja, le parking toléré pour les campings car ne nous inspire pas grande confiance. Nous nous dirigeons vers le camping municipal. Petit camping modeste mais suffisant. Accueil en français.

La visite du centre  ville ne nous laissera pas un souvenir immense. Par contre excellente pâtisserie recommandée dans de nombreux guides ! 

 

De Beja à Monsaraz

Temps gris, petite pluie, nous quittons Beja et nous dirigeons vers Serpa, au milieu d'une véritable mer d'oliviers.

Arrêt à Serpa, mais la météo ne se prête guère à une grande visite. Après le repas direction Moura. Toujours ce paysage : oliviers, céréales, vignobles, troupeaux de bovins aux longues cornes, moutons, chênes liège et au loin d'immenses silos à grain, nouveaux châteaux forts !

Pas de chance, travaux dans Moura, déviations, nous reviendrons !

15 kilomètres de mauvaise route et nous découvrons Mourao. Le soleil est revenu. Grande promenade dans la ville, jusqu'au château.

La route suit le plus grand lac artificiel d'Europe, le lac d'Alqueva ; un immense pont et nous arrivons à la petite route qui doit nous conduire à Monsaraz. Quelques difficultés pour trouver l'accès au parking réservé aux camping cars. 

La vue est magnifique. Nous dominons cet immense lac. Au fond l'Espagne. En se retournant, vue sur ce superbe village perché sur son piton rocheux.

Coup de coeur. Nous y resterons 2 jours.

 

Coordonnées du parking : N 38°21'35" W 009°22'46"

gratuit ; pas de services ; prévoir les provisions , mais nombreux restos. 

De Monsaraz à Evora

En redescendant de Monsaraz, nous nous arrêtons faire les vidanges à l'aire de Telheiro.

A proximité, fontaine et lavoir.

 


Puis nous gagnons Sao Pedro de Corval, capitale des potiers. La spécialité : les cruches.

Nous visitons plusieurs ateliers et décidons d'acheter 2 pichets chez une dame qui peint avec talent et application les réalisations de son fils !

 

Hélas, quand nous rentrons à la maison, nous constatons que l'émaillage intérieur a été particulièrement mal fait : nos 2 pichets fuient ! Inutilisables !!!!! 

Nous arrivons au camping d'Evora et passons l'après-midi à préparer la suite du voyage.

 

D'  Evora à Orellana de la Veija (Espagne)

L'état de santé de notre fidèle labrador nous inquiète . Nous décidons de rejoindre des amis en Espagne, à Orellana de la Veija,  et de consulter un vétérinaire.

Le diagnostic de ce dernier (traduit par notre ami) sera sans appel : il faut rentrer au plus vite ! 

Le retour se fera par les autoroutes en 2  jours. 

Notre labrador est sauvé ...de justesse ! 

------------------------

Nous avons parcouru 4287 kilomètres ;  budget tout compris (hors inscription à l'Euro CC) : 1830 euros.

-------------------------

Séduits par ce pays, nous reviendrons au Portugal !

14 Juillet 2019

Nombre de visiteurs

 

Un petit mot sur notre livre d'or fait toujours plaisir. Cliquez sur le livre ci-dessous.

Merci

Un scan et vous avez la version mobile de ce site  !