Moscou : Le Kremlin, la Place Rouge, les rues, etc...

Le Kremlin

Enfin nous y sommes !

 Des bords de la Moscova, nous avons une superbe vue sur ce fameux Kremlin ! 

Et.. .on ne le voyait pas comme cela ! Ce qui nous surprend le plus c'est sans doute l'abondance de coupoles d'églises. Les bulbes recouverts de feuilles d'or brillent sous le soleil ! 

Dans notre tête l' expression combien de fois entendues : "le maître du Kremlin".

 

Nous avons hâte de traverser la rivière ! Et... quand nous descendons de notre mini bus, ce que nous voyons : des milliers de visiteurs attendent !!! Asiatiques pour la plupart ! 

 

Heureusement pour nous, avantage du voyage groupé, une guide "Kremlin" nous accueille et ... nous fait franchir en quelques minutes les portails de sécurité !

La tour Koutafla

C'est l'entrée du Kremlin pour les visiteurs. Elle ne fait pas partie de l'enceinte ; elle est reliée à la tour Troïskaïa par un pont.

Nous avons droit à des consignes strictes  : interdiction de descendre des trottoirs, interdiction de traverser les rues hors des passages piétons ; interdiction de photographier la façade où se trouve le bureau du Président.

Et ... pour le désigner nous entendons "C'est là que travaille notre Président, pour le bonheur de notre peuple russe !" 

Ah le culte de la personnalité ! 

La tour Trosïskaïa

Une des 19 tours de l'enceinte, entrée obligée pour nous, touristes. Le pouvoir soviétique y fit installer une étoile rouge au sommet. Nous passons sous le porche et ... ça y est  nous sommes vraiment dans le Kremlin, le Kremlin de Moscou ! 

La première chose que nous voyons : un nombre impressionnant de canons posés au pied du bâtiment de l'Arsenal. ce sont les canons pris à l'armée de Napoléon lors du passage de la Bérézina. 

Le Palais du Sénat

 Des coups de sifflets brefs mais fermes ; des touristes ont osé poser un pied hors du trottoir et nous approchons du Palais du Sénat, là où travaille le président de la Russie Vladimir Poutine.

Le Palais des Congrès

Tout proche, un horrible bâtiment de verre et de marbre ! Le palais des Congrès, construit sous Kroutchev entre 1959 et 1961. 18 mètres de haut, mais 18 mètres en sous-sol, Lieu oh combien important, c'était là que se tenaient les grands messes des Partis communistes de l'U.R.R.S., les grands évènements. Plus de 6000 délégués pouvaient entrer dans la plus grande salle.

Posé là sans aucun respect de l'environnement il sert aujourd'hui comme salle de concerts et est utilisé par la troupe du Bolchoï.

Le Tsar des canons

Il a été coulé au 16ème siècle. Il pèse 40 tonnes. Les boulets pèsent 11 tonnes !

La cloche Reine

Ce serait la plus grosse cloche du Monde. 200 tonnes de métal. Elle n'a jamais résonné. Lors de l'incendie de l'Arsenal, elle était encore dans sa fosse de coulée. L'eau froide utilisée pour éteindre l'incendie lui causa ce dommage irréparable ! 

Elle est au pied du clocher d'Yvan le Grand.

La place des cathédrales.

C'est sans aucun doute la partie la plus spectaculaire du Kremlin. C'est une forêt de bulbes dont les feuilles d'or qui les recouvrent brillent au soleil. 

Seules les photos d'extérieur sont autorisées, mais des documents parfaitement illustrés et en ... français sont disponibles  gratuitement.

Nous commençons la visite par la cathédrale de la Dormition. C'est un choc émotionnel, semblable à celui ressenti à la cathédrale Saint Marc ou celle d'Albi ! Elle est entièrement décorée de fresques  : murs, colonnes, coupoles. Nous admirons les lieux de prière du Tasr, de la Tsarine et du Patriarche, faces à l'immense  iconostase richement décorée. Les yeux ne sont pas assez grands ! 

Puis nous entrons dans la cathédrale de l'Archange Saint Michel. Elle aussi est richement décorée de fresques. C'est la nécropole des tsars et de leurs familles. Les sarcophages ont retrouvé leurs décorations en argent. Les soldats de Napoléon les avaient prises, fondues en lingots. Lors de la retraite tout fut récupéré par les Cosaques.

Ensuite nous admirons les extérieurs des autres cathédrales, églises, palais. Les styles sont différents. L'influence italienne est très présente. La façade du Palais à Facettes en est un exemple frappant.

Hélas il nous faut quitter ce lieu magnifique et poursuivre la visite.

 

Les jardins et l'enceinte.

Promenade dans les jardins qui dominent la Moscova. Cela repose les yeux, mais on ne peut s'empêcher de tourner la tête pour admirer encore et encore le décor offert par ces cathédrales.

On nous montre l'arbre que Youri Gagarine a planté 2 jours après son retour sur Terre.

Et puis en passant sous le porche de la Tour Spaskaïa, nous nous retrouvons sur cette place mythique, la Place Rouge !

La Place Rouge

Non, la Place Rouge n'était pas vide,

elle n'était pas blanche,

ce n'était pas par un froid dimanche 

et notre guide ne s'appelait pas Nathalie 

...

La première chose que nous voyons : la relève de la garde. Et comme toujours ce genre d'évènement attire la foule ; pourtant ici la relève est très sobre. Le tout au pas de l'oie !  

Nous sommes surpris, très surpris. On a l'impression que cette Place Rouge sur laquelle nous sommes ne ressemble pas à la Place Rouge vue tant de fois à la Télévision lors des cérémonies du 1er mai, Elle semblait immense...elle n'est pas si grande que ça. On apprendra qu'elle est plus petite que la Place de la Concorde !

Les cameramen savent utiliser le grand angle et les vues en perspective.

Mais cette place ne manque pas de charme et même une certaine majesté, mot sacrilège, elle qui abrite le mausolée de Lénine.

Le mausolée de Lénine

On ne peut pas le manquer ! Bloc  en forme de pyramide à étages, en marbre noir, porphyre rouge. C'est curieux ce choix de couleurs : le rouge des bolcheviks côtoyant le noir des anarchistes ! 

Il est adossé à l'enceinte du Kremlin, avec entre les deux le cimetière où reposent les hauts dirigeants de l'URSS, le camarade Staline en tête dont la tombe est très fleurie ! 

Autre chose curieuse : l'entrée du mausolée est située juste en face de l'entrée principale du magasin Goum ! 

Nous ne le visiterons pas. L'immense file de touristes asiatiques postée avant l'heure d'ouverture nous a découragés. De plus l'attente peut être vaine, car les gardes bloquent la file là où ils le veulent vers 11 heures 30 ! 

Le guide nous apprend que la célèbre tribune d'où les dirigeants présidaient les défilés n'est plus utilisée. Une autre, plus modeste a été réalisée à côté du mausolée. 

 

Le côté Nord de la Place Rouge

Nous laissons le mausolée à notre gauche et remontons vers le côté Nord de la place. Trois édifices admirables.

Le plus imposant, tout en briques rouges, c'est celui qui abrite le Musée historique d'Etat. 

Au sommet des tourelles l'emblème des tsars, l'aigle bicéphale symbole de la domination russe vers  l'Europe à l'Ouest et l'Asie à l'Est.

Egalement un double

A droite du Musée un très joli bâtiment : la Porte de la Résurrection.

Les touristes d'avant 1990 n'ont pas eu la chance de voir cette porte. Le petit Père des Peuples l'avait fait raser en 1951 pour que les chars et autres véhicules militaires puissent entrer plus facilement sur la Place Rouge lors des défilés !

Les magasins de souvenirs ne manquent pas. 

Nous passons sous les voûtes et découvrons une petite chapelle accolée au bâtiment. Il y a foule ! On nous dit que c'est une des chapelles préférées des moscovites. C'était la chapelle dans laquelle les tsars priaient avant d'entrer sur la place Rouge.

Et en se tournant vers la droite une magnifique cathédrale , la cathédrale de Kazan.

Elle aussi fut démolie sur ordre de Staline pour les raisons écrites ci-dessus. 

La cathédrale est très originale. Son architecture pourrait évoquer un gros gâteau à la crème !  

L'ensemble est très harmonieux  avec ses couleurs pastel rose et bleu. Une certaine douceur se dégage de l'ensemble, hélas elle était fermée.

La façade du Goum

Nous repartons vers le sud ! Au fond la célèbre Cathédrale de Basile le Bienheureux. Pour l'instant nous longeons l'immense façade du magasin Goum ! 

La Cathédrale de Basile le Bienheureux.

Sans doute la cathédrale de Moscou la plus photographiée. Sans doute également la plus spectaculaire.

Elle a miraculeusement échappé à la destruction sous Staline.

Après avoir payé notre billet, nous entrons dans cet édifice emblématique. Et surprise ! la cathédrale abrite un musée réparti dans chacune des chapelles correspondant aux bulbes colorés que l'on admire à l'extérieur. On passe de chapelles en chapelles par d'étroits corridors entièrement décorés. La chapelle la plus spectaculaire est celle qui se trouve sous le "plus haut clocher" de par sa hauteur et son plan qui devient octogonal.

La visite du musée est fort intéressante ; beaucoup de pièces religieuses sont présentées, également des éléments de la construction retrouvés lors de fouilles. On peut  également admirer les fresques murales souvent aux motifs floraux, d'une rare élégance.

Enfin, très beau point de vue sur la place Rouge, la Moskova et la ville.

 

Balades dans Moscou

En ce mois de juin, Moscou ressemble à un vaste chantier. Beaucoup de travaux, de palissades de protection. Le concert des marteaux piqueurs, mais aussi  des pelles et des pioches, les ouvriers travaillent sans aucune protection : pas de masque, pas de casques, de gants. On nous explique qu'il faut profiter de la belle saison car à partir de fin octobre impossible pratiquement de travailler dan les rues et ce, pendant 5 ou 6 mois. 

Nous avons pris plaisir malgré tout à déambuler un peu au hasard en prenant bien soin de noter notre trajet sur notre plan et en photographiant nos points de départs (plaques de rues ou stations de métro.) Nous voyons le fameux Hôtel National ; le bâtiment du télégraphe d'architecture purement stalinienne ; de grands immeubles qui abritaient la nomenklatura.

De plus il faisait beau ; dans le quartier derrière le Bolchoï certaines rues avaient vraiment un air  de fête !

 

Restaurant Taras Boulba

Un bon repas et un moment de détente

Et voilà ! 4 jours passés à Moscou. Nous avons aimé cette ville et avons l'impression de n'en avoir eu qu'un aperçu. 

Demain, nous reprenons la route et partons à la découverte des sites historiques de l'Anneau d'Or !

14 Juillet 2019

Nombre de visiteurs

 

Un petit mot sur notre livre d'or fait toujours plaisir. Cliquez sur le livre ci-dessous.

Merci

Un scan et vous avez la version mobile de ce site  !