Balade que nous avons effectuée en septembre 2013. 

De Vire au Salon du Camping car du Bourget

en passant bien sûr par les plages de débarquement.

Vire 

Nous posons le camping car sur la place du champ de foire  au centre ville. C'est la journée du patrimoine. 

Une exposition est présentée dans la Tour de l'Horloge,  un des rares vestiges encore debout après les bombardements de juin 44.

Nous visiterons cette jolie ville reconstruite dans une calèche tirée par de magnifiques chevaux. Promenade fort agréable.

Bien évidemment nous terminerons notre visite par  l'achat d'une andouille. 

Sainte Mère l'Eglise

Nous stationnons sur le parking proche de l'église et son célèbre parachutiste.

Petit tour dans le village : que de boutiques de souvenirs ! 

Nous visitons le musée "Airborne" consacré aux paras des 82ème et 101ème divisions aéroportées qui ont sauté sur le village le 6 juin à 0h45.

Impressionnés par le planeur "Waco" : un vrai cercueil volant ! il pouvait également transporter une jeep et sa remorque ! 

Beaucoup d'objets personnels sont présentés. Tout était prévu dans le paquetage du para !

Un musée très intéressant.

Puis nous nous rendons jusqu'à la "borne km 0" de la Voie de la Liberté.

Saint Vaast la Hougue

Après cette première immersion dans le souvenir du débarquement, nous avons besoin de "souffler". Nous passerons la nuit sur l'aire extérieure au camping, près de la mer.

Belle  promenade dans les rues et au bord du port, dommage la pluie arrive ! 

De Saint Vaast la Hougue à Sainte Honorine des Pertes 

Pluie, soleil, pluie, soleil...

Ce sera le menu de la journée. 

Il tombe des cordes au départ, mais nous arrivons à Utah Beach sous le soleil.

La plage est à marée montante ; restes de blockhaus, de fils de fer barbelés  ; des trous, des monuments et quelques plaques  portant les noms de soldats tués. Certains n'ont pas eu le temps de faire 100 mètres. 

Difficile d'imaginer les bateaux, les milliers d'hommes. 

Nous commençons ce qui ressemble à un pèlerinage ...

Besoin de se détendre ! Alors, en début d'après-midi,  direction Isigny sur Mer et arrêt à l'usine de caramels !

Pas de place sur l'aire de service de Grandcamp Maisy , boueuse de surcroît !

Direction La Pointe du Hoc ! 

Site resté "en l'état" , très émouvant. Ruines de blokhaus, cratères, fils de fers barbelés témoignent de la violence des combats... Comment imaginer ces  soldats grimpant à l'assaut de ces falaises , avec des échelles, cordes et grappins ?

Hélas, nous écourtons notre visite. De l'horizon arrivent d'énormes nuages noirs et nous rentrons au camping car sous un déluge ... d'eau !

Trempés.

Nous faisons route vers Sainte Honorine des Pertes. L'aire privée,  derrière une station service est parfaitement aménagée. Emplacements engazonnés, avec électricité, éloignés de la  D 514 

Adresse : 45 route d'Omaha beach 

Omaha Beach

Il bruine, ciel gris. A Vierville sur Mer nous voyons les restes d'un pont ayant servi au débarquement des troupes et du matériel.

Imposant et très sobre, en bordure de la plage, le "Monument National Guard Association US".

Puis nous nous rendons au cimetière américain de Colleville sur Mer.

9387 tombes 

1557 disparus dans le Jardin des disparus

 

Visite bouleversante.


Port en Bessin ; batterie de Longues sur Mer

La pluie nous suit...

Malgré tout nous parviendrons à effectuer une petite visite très agréable  de Port en Bessin. 

Puis nous nous dirigeons vers le site de la Batterie de Longues sur Mer, où nous arrivons...sous la pluie !

Après le repas, une accalmie de la météo nous permet de visiter le site.

Au bord de la falaise, le poste de commandement n'a pas souffert des bombardements. Par contre les différentes batteries sont soit détruites, soit  très endommagées. Combien de tonnes de bombes et d'obus ont été utilisées pour réduire ces énormes masses de béton armé!

En fin de journée, nous gagnerons le parking d'Arromanches près du cinéma 360°, face au port artificiel. La pluie a cessé, pâle soleil couchant.

Arromanches

Le soleil est de retour ! Alors nous prenons le sentier qui descend vers la ville, avec une belle vue sur la baie, le village et les vestiges du port artificiel.

Si la ville ne présente pas, selon nous, un grand intérêt, le musée par contre est une rès importante source d'informations  pour comprendre la "construction" et le fonctionnement du port. Les maquettes présentées sont les maquettes originales. Une visite passionnante.

Besoin de se détendre. Alors nous partons dans le bocage normand  à Crépon, visiter l'entreprise artisanale  H2O; on y fabrique des parapluies.

Parapluies haut de gamme, garantis à vie, modèles personnalisés.

De la très belle ouvrage française ! 

De Ouistreham à Cabourg

Nuit passée sur l'aire de Ouistreham ; un ferry est arrivé cette nuit un peu de bruit des machines...

Nous partons vers le fameux "Pegasus Bridge".

Le pont actuellement en service  est une copie ; il a fallu élargir la chaussée.

 

Visite commentée du mémorial et du musée. 

Batterie de Merville Franceville

Le site de la batterie de Merville Franceville sera notre dernière visite.

4 énormes casemates.

Dans l'une la Brigade belge  Piron, est honorée.

Dans la casemate 1, les sons, lumières et odeurs nous plongent  dans l'enfer de ce que fut  la prise de cette casemate à l'aube du 6 juin.

Cette immersion réaliste dans le déchaînement de la guerre est difficilement supportable.

Cabourg

Le nombre d'emplacements sur l'aire de Cabourg est limité, mais le cadre est agréable et nous sommes à deux pas du champ de courses et, chance, il y a un concours de "foal" c'est à dire des poulains nés dans l'année. Spectacle superbe bien que nous n'y connaissions rien ! Alors nous écoutons les commentaires des spectateurs avisés !

Nous partons sur les traces de Marcel Proust, admirons les superbes maisons, le Grand Hôtel et ne résistons pas à la gourmandise ; les pâtisseries, chocolats, pains, présentés dans la  boutique "Dupont avec un thé", un régal des yeux, un régal du palais !

De Cabourg à Honfleur

Le beau temps des 2 jours passés à Cabourg nous a quittés. Ciel gris, bruine.

Nous nous arrêtons malgré tout à Dives sur Mer. De l'aire de camping cars, il faut marcher pour gagner le centre ancien !

Le village artisanal de Guillaume le Conquérant est intéressant du point de vue architectural. Nous apprécions diversement les  produits artisanaux présentés. L'authenticité peut parfois être contestée.

De Deauville nous ne verrons que la brume !  Et comme il n'y a pas de place pour stationner, nous nous dirigeons vers Honfleur.

Vaste aire de service sur laquelle nous trouvons une place sans difficulté.

En cette fin d'après-midi le ciel s'est dégagé un peu. Le petit train touristique nous fait découvrir cette ville. Nous sommes conquis !

Nous y resterons 2 jours, et en plus avec le beau temps !

Nous retiendrons le port bien sûr, mais aussi les nombreuses galeries d'art contemporain, la Maison d'Erik Satie, l'église en bois, les vieilles rues, le Jardin des Personnalités, ...

On ne se lasse pas d'Honfleur ! 

De Honfleur à Giverny

Le Bec d'Hallouin

Nous partons en début d'après-midi et nous dirigeons vers Giverny.

Nous découvrons , par hasard le Bec d'Hallouin.  Il fait partie des plus beaux villages de France. Nous ne regrettons pas notre arrêt. Le village n'est pas envahi par les boutiques de souvenirs. Beaucoup de maisons sont en vente.

L'abbaye est splendide, dans un parc aux arbres plus que centenaires ! 

Quelques difficultés pour trouver un endroit pour passer la nuit. Finalement nous nous poserons sur l'aire de Saint Pierre Les Elbeufs.  Attention le parking nuit n'est pas à côté de l'aire de services !

Mal indiqué !  il est ici : N : 49° 16' 15" - E  1° 2' 50"

Après une nuit calme, nous gagnerons les jardins de Monet que nous avions déjà visités mais début juillet.

Nous découvrons que maintenant il y a possibilité de passer la nuit sur le parking du site ! Bonne nouvelle !

26 novembre 2017

Nombre de visiteurs

 

Un petit mot sur notre livre d'or fait toujours plaisir. Cliquez sur le livre ci-dessous.

Merci